patrimoine

CHÂTEAU DE MAUROUX

Début XXe : Château de Mauroux avant l'incendie.

Le château de Mauroux

 

Au début du siècle précédent, Mauroux possédait encore des vestiges importants de son château dont les parties les plus anciennes remonteraient au XIVe siècle. Démolitions et transformations n'ont laissé subsister qu'une tour, une partie du corps de logis et quelques dépendances.

 

Ce château appartenait aux seigneurs de Mauroux également nommés barons d'Orgueil, du nom de la cité disparue, et ce jusqu'à la veille de la révolution comme le stipule un acte daté du 4 novembre 1779 : " Jean Baptiste Joseph Marc Duroc de Mauroux, baron d'Orgueil, seigneur haut et bas justicier de Mauroux, Cabanac, Lacapelle, Touzac et Labastide d'Entéroque ".

 

En partie détruit par un incendie au début du XXe siècle, son possesseur morcela alors la propriété et vendit pierre à pierre les bâtiments restants. Matériaux et éléments de décoration ont été récupérés et vendus pour d'autres usages, comme en témoigne les montants du portail d'entrée, qui entre les deux guerres, furent démontés et remontés à l'entrée de la Source bleue à Touzac, alors propriété de l'actrice Marguerite Moréno. La porte à tabernacle qui ornait l'entrée du château, fut également vendu.

 

L'église de 1891 qui jouxte aujourd'hui le château, aurait été bâtie à l'emplacement d'une ancienne chapelle mitoyenne du château, comme le suggère le plan cadastral de 1838.

 

Même si il ne demeure plus de son impressionnante stature, formée d'un imposant corps de bâtiments flanqué de deux tours carrés, qu'une pâle image de son glorieux passé, dorénavant, les nouveaux propriétaires tentent de réhabiliter ses parties subsistantes.