Sis sur un plateau calcaire dominant la rive gauche du Lot, Mauroux fait partie des communes produisant l'appellation d'origine protégée Cahors. Malgré une histoire mouvementée remontant à l'époque romaine, le vin de Cahors, avec opiniâtreté, a su préserver au cours des millénaires la réputation de son terroir et de son cépage unique.

A L'ANTIQUITÉ

1

Reconnu dès l'Antiquité, le vignoble de Cahors a plus de 2000 ans d'existence. Planté par les romains en -50av JC, il était tellement réputé à cette époque qu'il concurrençait les vins italiens.

A SON  APOGÉE AU MOYEN-ÂGE

2

Il prit la route de l'export et de la cour d'Angleterre, dès 1152, date du mariage d'Aliénor d'Aquitaine et d'Henri Plantagenêt futur roi d'Angleterre. Fort apprécié et protégé par les anglais qui l'avait surnommé " the Black wine ", il fut côté sur le marché londonien dès 1225.

 

Le vin de Cahors avait alors une propriété exceptionnelle et fort mystérieuse. C'était le seul vin capable de résister au temps et au transport, sans que sa qualité en soit altérée (du fait de sa concentration). A cette époque le bouchon de liège n'existait pas et le vin était transporté, bringuebalant, en barriques de bois. Si tous les vins finissaient oxydés et aigrelets au point de devoir les couper avec de l'eau pour les rendre buvables, le Cahors quant à lui gardait tout son caractère et ses vertus gustatives. C'est d'ailleurs afin de bénéficier de cet avantage primordial que les viticulteurs de la région bordelaise ont de tout temps coupé leurs vins avec les vins du Haut Pays de la Guyenne et notamment le vin de Cahors.

 

En 1310 le commerce du vin de Cahors atteint son sommet, avec une production de 850 000hl (représentant 50°/° des exportations au départ de Bordeaux), une quantité jamais égalée depuis.

AU COURS DE LA GUERRE DE CENT ANS

3

Un mandat de 1373, mit en disgrâce ce vin exceptionnel, en favorisant la production de vin provenant de la Gironde et en surtaxant les vins du Haut-Pays et tout particulièrement ceux de Cahors. Un privilège bordelais qui ne fut aboli qu'à la fin du XVIIIe siècle. Durant cette période le vin de Cahors ne perdit cependant pas tout son prestige puisqu'il était apprécié de quelques initiés de renom comme : François 1er, Colbert, le Tsar Pierre le Grand de Russie...

DU XIXe SIÈCLE Á NOS JOURS

4

Même si le cahors a perdu peu à peu de sa notoriété, sa production au XIXe siècle reste importante.
 

Mais en 1876, la totalité du vignoble français est détruit par le phylloxera, un puceron ravageur des vignes.

 

Au XXe siècle, grâce au greffage, l'activité viticole redémarre, mais elle s'oriente vers une production d'hybrides de qualité secondaire.

 

A la recherche de l'excellence : heureusement, en 1929 les vignerons relancent la culture du cépage originelle du Cahors, le fameux Cot Noir ou Malbec Noir, localement appelé Auxerrois, dont ils retrouvent des greffons ayant échappé au Phylloxera.

 

Désireux de récupérer le caractère exceptionnel du Cahors d'antan, les vignerons adoptent un cahier des charges parmi les plus exigeants en France, qui donnera en 1971 l'appellation AOC Cahors.

 

Aspirant à encore plus de perfection les viticulteurs initient au début des années 1990 une charte de qualité conduisant à l'élaboration du Cahors Excellence.

 

En ce début de XXIe siècle, c'est grâce à un travail de longue haleine que les vignerons ont su redonner toutes ses lettres de noblesse à ce vin déjà célébré par les divinités de la Rome antique.

 

A côté des vins d'appellation, une dynamique nouvelle se met en place pour étoffer la gamme des vins proposés sur les diverses exploitations : la production des Côtes du Lot. Celle-ci se décline en 3 couleurs (blanc, rosé et rouge) et offre aux vignerons un espace de liberté incomparable.

Planté sur les terrasses de la vallée du Lot et sur ses versants et causses calcaires, le vignoble de Cahors tire toute sa personnalité d'un cépage unique : le Malbec. Le vin de Cahors est composé au minimum de 70% de ce cépage qui peut être complété à hauteur de 30% de Merlot ou de Tannat.
Actuellement, chaque producteur réalise l'ensemble des cuvées représentant son exploitation en assemblant savamment ces 3 cépages. Qu'ils soient en 100% Malbec, intense et complexe, ou d'assemblage, rond et gourmand, les cahors sont l'expression d'un terroir et d'un cépage, au travers des mains d'un homme, votre vigneron.
MAIRIE

Lundi, mardi, jeudi, vendredi de 9h à 12h et le mardi de 15h à 19h

Fermeture le mercredi matin

05 65 36 51 27

BIBLIOTHEQUE

Mardi de 14h à 16h

Mercredi de 14h à 16h

05 65 30 67 31

AGENCE POSTALE COMMUNALE

Lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi de 9h à 12h

05 65 36 51 00

2017 - Tous droits réservés © Mairie de Mauroux

Site créé par luciledurozier@hotmail.fr